C-passion-curiosite.jpg

Dans beaucoup de ressources autour de l'épanouissement, du développement personnel ou même de la carrière, on entend souvent "suivez votre passion!". Que signifie "suivre sa passion", que peut-on vraiment qualifier de "passion", et surtout, est-ce vraiment un bon conseil à suivre ?

Que signifie "suivez votre passion"?

Lorsque quelqu'un n'est pas bien dans sa vie actuelle, que ce soit à cause d'un travail peu épanouissant ou d'un manque d'idées pour s'épanouir dans ses loisirs et ses projets personnels, on entend souvent ce conseil. Peut-être imagine-t-on ces passionnés qui ont accompli des choses extraordinaires en "suivant leur passion". Celui qui a fait le tour du monde en bateau, celle qui a fabriqué d'incroyables sculptures, celui qui a monté une entreprise prospère sur le thé d'Orient ou celle qui a monté un groupe de jazz itinérant...

Mais que veut-on dire par "suivez votre passion"? Que vous aussi, vous pouvez façonner toute votre vie autour d'une passion unique qui vous emmènerait sans effort jusqu'aux rivages de la réussite ? Que le fait de passer toutes vos journées autour d'une passion unique vous rendra forcément heureux.se? Que vous pouvez abandonner votre source de revenus pour partir à l'aventure, et que tout ira bien juste parce que c'est votre passion?

S'il arrive parfois d'être porté.e par un projet si inspirant que l'on se lance dans ce genre d'aventure extraordinaire, cela me paraît un peu facile de penser qu'il suffit de se trouver une "passion" pour que tout le reste se mette en place naturellement. Cela ressemble à une promesse fantôme, une potion magique qui règlerait tous les problèmes de votre vie actuelle.

Les défauts d'une "passion"

J'ai peut être tort, mais j'ai tendance à penser que si une passion unique, si forte, brûle à l'intérieur de vous, il y a de grandes chances que vous n'ayez pas attendu les conseils d'un livre de développement personnel pour la suivre. Pour le reste d'entre nous, recevoir le conseil de suivre notre passion peut s'avérer un peu plus problématique.

D'abord, pourquoi une seule passion? Que se passe-t-il si je me trompe de passion, que j'y mets tout mon temps, mon argent et mon énergie, et que finalement je découvre que cela ne me plaît pas tant que ça? Que ressent-on quand on trouve son unique "passion"? Ce conseil de suivre sa passion peut vite se transformer en pression de trouver la passion en question, voire de se décourager ou perdre confiance en soi parce que cette passion-là, qui est censée vivre à l'intérieur de nous, ne se révèle pas.

L'autre problème de la passion, c'est que ce côté exclusif sous-entend qu'il faut y passer des milliers d'heures, devenir un expert, un maestro dans ce précieux domaine que nous avons choisi comme "passion". Si vous trouvez votre passion dans vos jeunes années, vous pouvez devenir virtuose et construire un parcours extraordinaire, mais que se passe-t-il si vous décidez que votre passion est le violon à 40 ans? Bien sûr, il est toujours possible de se reconvertir, d'apprendre et de devenir excellent à n'importe quel âge si on est porté.e par une envie incroyable. Mais cette notion même de nourrir une passion unique et d'y consacrer toute notre vie peut créer une pression de s'améliorer constamment, et de penser que c'est foutu si on n'a pas pris le temps de s'améliorer plus tôt dans notre vie.

Par exemple, lorsque j'ai commencé à entendre ces conseils il y a quelques années, et que je me suis dit que l'écriture pouvait être ma passion, j'ai ressenti beaucoup de frustration à l'idée d'avoir déjà 30 ans et de ne pas avoir écrit pendant toute ma vingtaine, perdant ainsi une décennie d'expertise, de publications et d'apprentissage en écriture. C'est en abandonnant cette idée de passion exclusive et unique que j'ai pu me réconcilier avec l'idée de commencer ma carrière d'écrivain maintenant. Il n'est jamais trop tard pour vous lancer dans un projet qui vous plaît, et il n'est pas nécessaire d'être un grand virtuose pour y prendre plaisir et pour construire des projets intéressants.

Prêtez attention à votre curiosité

Alors, me direz-vous, si le conseil de suivre ma passion est mal avisé, que faire lorsque j'ai envie de mener ma vie vers quelque chose qui me plaît, qui lui donne du sens? Comment trouver ma place, que ce soit dans le travail ou dans le cadre de loisirs ou de projets personnels? Où aller?

C'est Elizabeth Gilbert qui est, comme souvent, de très bon conseil. Dans son livre Comme par magie, elle suggère de rester à l'écoute de votre curiosité. Plutôt que de vouloir à tout prix trouver une passion unique et puissante, demandez-vous plutôt : qu'est-ce qui vous intéresse? De quoi êtes-vous curieux.se? Lorsque vous découvrez de nouvelles choses, sur lesquelles avez-vous envie d'en savoir plus? Qu'avez-vous envie de faire, de tester, d'apprendre?

La curiosité vous mènera peut-être à un domaine unique qui vous passionnera, et auquel vous aurez envie de consacrer du temps, de l'énergie et des moyens. Mais peut-être vous mènera-t-elle vers plusieurs domaines différents. Et pourquoi pas? Il est tout à fait possible de se construire une vie qui nous plaît et dans laquelle on se sent à sa place sans forcément poursuivre une passion unique.

——

Si vous avez envie de donner du sens à votre vie et de la mener vers un chemin qui vous correspond, ne vous mettez pas la pression avec une passion. Si vous en trouvez une, je suis sûre que vous trouverez des solutions pour lui faire une place dans votre vie. Sinon, prêtez attention à votre curiosité, et suivez les endroits où elle vous mène. Qui sait ce que vous trouverez au bout du chemin?

Et vous, avez-vous déjà entendu ou suivi le conseil de "suivre votre passion"? Avez-vous une passion, plusieurs? Comment faites-vous de la place pour ce qui vous fait vibrer dans votre vie?

Photo by Priscilla Du Preez on Unsplash