C-defi-creatif-nano.jpg

Comme le dit très justement Elizabeth Gilbert, l'être humain est conçu pour créer. La preuve, nous avons peint des murs de cavernes bien avant d'inventer l'agriculture. Mener une vie créative, ce n'est pas forcément pratiquer une activité artistique, et encore moins devenir virtuose. Et si on se lançait un petit défi pour mettre un peu de créativité dans votre quotidien?

Qu'est-ce qu'une existence créative?

Effectivement, la première chose qui vient en tête lorsqu'on parle de créativité, c'est de pratiquer un art : théâtre, danse, musique, écriture, poterie, photographie, peinture...

Mais pour moi, mener une existence créative, c'est un état d'esprit avant tout. Celui de cultiver la curiosité, la laisser nous mener vers ce qui nous intéresse. De trouver une solution créative à un problème quotidien, que ce soit de bricoler un support pour poser le téléphone sur la prise de courant quand il est en charge ou remplacer les oeufs par de la farine de pois-chiches. De mettre un peu de fantaisie dans ce qu'on fait. Des petits coeurs sur la liste de course ou une association vestimentaire imprévue.

En d'autres termes, mener une existence créative, c'est apprendre à sortir des cases préconçues, et aller chercher ailleurs ce qui vous plaît, ce qui vous simplifie la vie, ce qui vous permet de vous exprimer. Écouter l'inspiration, cultiver l'inattendu. Aussi bien dans des projets créatifs concrets (tricoter des mouchoirs maison ou développer un jeu vidéo) que dans l'approche de la vie quotidienne, tout simplement (aller au travail avec un moyen de transport non conventionnel par exemple).

L'importance de la vie créative

Comme le dit Elizabeth Gilbert dans le livre Comme par magie, la créativité est enfouie en chacun de nous, c'est dans notre nature d'être humains. C'est une manière de s'exprimer et de s'épanouir. Dans le livre, elle donne l'exemple d'une femme qui couvre son corps de tatouage, peu à peu, comme une forme d'art. C'est en quelque sorte une manière de laisser notre âme s'exprimer, ce qui est vital.

Dans le monde d'aujourd'hui, nous devenons des consommateurs. Nous ne sommes plus des créateurs (et de moins en moins des citoyens). Nous achetons tous les objets dont nous avons besoin, et bien plus encore, nous consommons les informations, la culture, les média, la pub, tout. Quand j'étais enfant, mes parents m'ont encouragée à trouver une voix créative : j'ai fait de la musique, de l'équitation, de la gymnastique, de la danse, du théâtre...

Mais une fois adulte, combien d'entre nous faisons encore de la place pour notre (ou nos) voix créative(s) dans notre quotidien? Je me rappelle de la première fois que j'ai ramené mon violon dans l'open space parce que j'avais un cours le soir après le travail. Certains collègues m'ont posé des questions curieuses, d'autres ont regardé d'un œil plus ou moins approbateur, mais ce qui est sûr, c'est que je sortais des cases, avec mon violon. Pourquoi serait-ce si hors de commun de pratiquer un instrument de musique sur son temps libre lorsqu'on est adulte?

Remettez de la créativité dans votre vie

Alors remettez de la créativité dans votre vie! Et pourquoi pas, après tout? L'existence est trop courte pour se contenter de consommer.

Petit un : trouvez ce qui attise votre curiosité.

Est-ce un loisir d'enfant, comme moi avec le violon? Est-ce une activité que vous admirez chez d'autres et que vous n'avez jamais eu le courage de lancer? Est-ce quelque chose que vous ne pensez pas créatif, comme de retaper des vieilles motos ou coder des sites web?

Petit deux: trouvez une manière d'en mettre un peu dans votre vie

Si vous avez des enfants, peut-être que le centre d'activités où vous les emmenez propose des cours pour adulte? Vous pourriez avoir votre dose de créativité pendant leurs cours. Cherchez des ressources en ligne. Par exemple, avec Youtube, il y a de quoi débuter ou relancer une activité en regardant des tutorials et autres conseils en vidéo. Ou bien ajoutez un peu de créativité dans les tâches quotidiennes : testez de nouvelles épices en cuisine, décorez votre agenda façon bullet journal, remettez de vieux meubles au goût du jour...

Petit trois : en avant, aventurier de niveau 1!

N'oubliez pas, vous n'avez pas besoin d'être virtuose pour vous amuser avec une activité créative. La créativité, c'est le type de domaine où on peut se sentir illégitime ou pas assez doué. Surtout, pas de pression! Et rappelez-vous que vous êtes un être humain. Par définition, vous êtes câblé.e pour la créativité. Pas besoin de permission, non plus. Donnez-vous l'autorisation de mener une existence créative, vous n'en serez que plus épanoui.e, pour vous-même et pour vos proches...

Lancez-vous un petit défi

C'est facile, de mettre une activité créative à la trappe par manque (perçu) de temps, à cause des aléas de la vie ou d'un quotidien qui retient votre attention. Dans ces cas-là, lancez-vous un défi créatif! Dans la communauté du bullet journal, il existe de nombreux défis de calligraphie ou d'illustrations sur instagram (avec un thème par jour par exemple). Pour les illustrateurs, dessinateurs et autres, il y a aussi Inktober par exemple, qui consiste à créer une illustration à l'encre chaque jour d'Octobre (mais que vous pouvez bien lancer quand ça vous chante).

Vous pouvez aussi faire un calendrier de l'Avent créatif, avec une petite activité créative chaque jour du premier au 24 décembre. Ou encore un défi photo sur instagram, ou bien d'autres choses encore. Le but est de vous donner une raison de consacrer un peu de temps à la créativité, de nourrir votre inspiration, et pourquoi pas de partager ce défi avec d'autres personnes créatives pour vous encourager!

Pour les écrivains, dont je fais partie, le mois de novembre est un défi d'écriture : le National Novel Writing Month, ou NaNoWriMo. Dans ce "mois national de l'écriture de roman", les participants s'encouragent mutuellement à écrire jusqu'à 50000 mots, soit un roman, en un mois. C'est une manière pour les écrivains débutants comme confirmés de se donner une raison de consacrer du temps à l'écriture chaque jour, suivre ses avancées, écrire ensemble et s'encourager mutuellement. Inutile d'être le nouveau Victor Hugo pour participer. Le but est d'écrire, peu importe votre niveau!

Je ne participe pas au NaNoWriMo de manière officielle, déjà par flemme de comprendre leur plateforme d'inscription, ensuite parce que j'ai les graphiques et les chiffres en horreur, mais j'ai commencé un nouveau roman en ce mois de novembre, et nous écrivons ensemble avec une petite communauté d'auteurs de l'imaginaire. Qu'il est bon de prendre le temps de créer...

————

Et vous, comment définissez-vous une existence créative? Quelle est votre voix, où vous mène cotre curiosité? Si vous avez un mini-défi créatif en tête, partagez-le avec moi, ça me fera très plaisir de voir comment vous définissez votre vie créative!