Se-point-annee-futur.jpg

Voici le troisième et dernier article de la mini-série point de fin d'année. Maintenant qu'on a fait le point sur l'année écoulée et notre situation actuelle, c'est le moment de penser à l'année à venir. Il existe des myriades de façons de se fixer des résolutions ou des objectifs, et à vous de trouver celle qui vous convient le mieux. Mais j'ai rassemblé un petit nombre de conseils qui, je pense, peuvent être utiles quelle que soit la forme que prendra votre liste d'objectifs.

Rassemblez tout votre travail d'introspection

Avant de vous jeter sur la liste d'objectifs de l'année, commencez par rassemblez les résultats des deux précédentes étapes :

  • Le bilan de l'année écoulée : que gardez-vous du tri de vos objectifs passés? Lesquels sont encore pertinents maintenant? Gardez aussi en tête les leçons que vous tirez à la fois de vos erreurs (pour ne pas les reproduire) et de vos réussites (qu'est-ce qui vous motive ? Qu'est-ce qui marche pour vous?)
  • Le point sur vos envies maintenant : Formulez clairement votre pourquoi mis à jour, et les grands domaines sur lesquels vous souhaitez passer du temps pour avancer l'année qui vient

Faites un tri

Vous pouvez avoir de nombreuses envies et de gros objectifs à long terme. Mais un an, c'est à la fois long et très court. Si vous en mettez trop sur votre radar, votre énergie et votre attention vont se diluer. Alors priorisez. En fonction de l'état actuel de vos projets, de votre situation personnelle et professionnelle, sur quoi devriez-vous focaliser votre attention cette année? Cela ne signifie pas que vous abandonnez le reste. Mais, comme le sait tout pratiquant de la simplicité, mieux faut en faire moins, mais le faire bien.

Par exemple, j'ai mis de côté la pratique de la musique et de la photographie cette année. Je préfère utiliser cette année où mon activité indépendante me donne à la fois suffisamment de revenus et de temps pour donner un gros coup de moteur à mon activité d'autrice de fiction.

Choisissez des objectifs intrinsèques

Maintenant que vous avez votre pourquoi, vos grands domaines d'amélioration et votre liste restreinte d'objectifs à accomplir pour l'année, c'est le moment de les formuler d'une manière qui vous sera vraiment utile.

Contrairement à ce que l'on peut penser, la manière de formuler les choses peut avoir un grand impact sur la réussite ou non de l'objectif. Dans ce domaine, beaucoup de choses sont subjectives et dépendent de ce qui vous motive en fonction de votre caractère. Mais un élément en particulier peut être utile à tout le monde, je pense : formuler des objectifs intrinsèques.

Qu'est-ce qu'un objectif intrinsèque?

Un objectif intrinsèque, ou interne, c'est quelque chose que vous pouvez atteindre vous-même, sans que cela dépende du bon vouloir de quelqu'un d'autre. Voici deux variantes concrètes :

  • "Publier un roman à compte d'éditeur" : objectif extrinsèque
  • "Envoyer un manuscrit corrigé et peaufiné à une sélection de 5 éditeurs" : objectif intrinsèque

Les deux objectifs partent de la même base : terminer et corriger un roman et le soumettre à des éditeurs de manière à espérer être publié.e à compte d'éditeur. Mais le premier objectif sous-entend qu'un éditeur va accepter votre manuscrit : sa réalisation dépend de l'éditeur. Alors que le second objectif ne dépend que de vous : que les 5 éditeurs acceptent ou refusent le manuscrit, votre objectif est atteint.

Pourquoi vaut-il mieux privilégier un objectif intrinsèque?

Vous allez me dire : mais si j'envoie mon manuscrit à des éditeurs, c'est bien pour être publiée, non? Donc, c'est la même chose ! Et en effet, sur le fond, les deux objectifs tendent vers la même aspiration. Mais dans la formulation, ils n'ont rien à voir. Dans le premier cas, si aucun éditeur ne vous répond ou ne vous accepte, vous aurez un sentiment d'échec, alors même que le comportement de l'éditeur ne dépend pas de vous.

Alors que dans le second cas, vous maîtrisez l'objectif entièrement. Donc, si vous faites de votre mieux et si vous y mettez toute votre énergie, vous pouvez y arriver. Cela ne dépend que de vous-même. Et cette distinction est capitale : si vous mettez toute votre énergie dans un objectif qui dépend du bon vouloir d'un autre, et que vous échouez, cela risque de vous décourager alors que vous n'y êtes pour rien. Alors que dans l'autre cas, même si le manuscrit est refusé, au moins, vous avez le sentiment d'avoir fait tout ce qui était en votre pouvoir pour y arriver. Ce qui donne un sentiment d'accomplissement, et l'énergie de persévérer.

Donc, apprenez à reformulez vos objectifs de manière interne : en vous focalisant sur ce que vous, personnellement, vous pouvez faire pour vous rapprocher de votre aspiration qui, elle, dépendra peut-être du bon vouloir d'autres personnes. Le but de l'objectif est de vous mettre en mouvement vous, pour faire tout ce que vous pouvez pour y arriver.

Exemples :

  • Plutôt que "avoir 2000 fans sur facebook", préférez "publier 4 fois par semaine un contenu pertinent, avec une image personnalisée sur ma page facebook"
  • Plutôt que "perdre 10 kilos", préférez "cuisiner des légumes chaque semaine, éviter le sucre industriel et aller au sport une fois par semaine"
  • Plutôt que "trouver un job qui me plaît", préférez "compléter telle formation, mettre à jour mon CV, créer un profil en ligne et envoyer au moins 10 CV par mois"

Diviser les objectifs en étapes réalisables maintenant

Le deuxième conseil que je donnerais dans votre formulation des objectifs, c'est de les diviser en actions faisables dès maintenant. Cela vous aidera ensuite à passer à l'action, justement.

Par exemple, si je reprends l'objectif "envoyer un manuscrit corrigé et peaufiné à 5 maisons d'éditions", je ne vais pas me lever un matin et envoyer le manuscrit. Cela va prendre des mois de rassembler les retours sur mon brouillon, établir un plan de corrections, peaufiner le manuscrit, sélectionner les éditeurs etc. avant de compléter l'objectif. Donc, si je veux commencer à m'y mettre tout de suite, je dois diviser l'objectif en une série d'actions simples à faire dès maintenant.

Les objectifs long terme et les objectifs continus

Pour faire un découpage efficace en actions, peut-être qu'il faudrait commencer par diviser les objectifs en deux sortes :

  • Les objectifs long terme : ils ont une fin, mais il faut des mois pour l'atteindre (exemples : écrire un roman, courir un marathon, préparer des vacances en Asie...)
  • Les objectifs continus : ils n'ont pas de fin, mais nécessitent des efforts quotidiens pour changer et maintenir ce changement (exemples : manger plus sainement, consommer intelligemment, mener une vie minimaliste ou zéro déchets...)

Pour les objectifs long terme, vous les découpez dans l'ordre, et commencez la première action dès que possible. Par exemple, si vous voulez courir un marathon, il faut commencer un entraînement hebdomadaire, d'abord facile, puis en corsant les entraînements au fil du temps. Vous ne pouvez pas commencer par 'courir 20 km dimanche avant le marathon'. Il faut commencer par 'courir 5km chaque semaine pendant un mois' par exemple.

Pour les objectifs continus, ce ne sont pas des actions séquentielles qu'il faut mettre en place, mais des habitudes. Le principe est alors de définir des habitudes quotidiennes à répéter pour que votre style de vie se rapproche de votre objectif, puis s'y maintienne sur le long terme.

Il existe beaucoup de ressources sur la manière de mettre en place des habitudes efficaces, mais si j'ai un conseil à vous donner, c'est de vous donner des habitudes concrètes, et faisables dans votre quotidien actuel. C'est-à-dire, formulez quelque chose de faisable maintenant (cuisiner des légumes à chaque repas) au lieu d'un idéal abstrait (manger sainement).

Et restez réaliste sur ce que vous pouvez implémenter dans votre vie en fonction de votre temps disponible, de l'énergie, etc. Par exemple, mieux vaut tenir une habitude de "monter les escaliers au lieu de prendre l'ascenseur", plutôt que de rater une habitude de "courir une heure tous les matins avant de réveiller les enfants à 6h".

Découpez l'année

Pour m'aider à diviser ces gros objectifs en actions réalisables, je divise ma liste d'objectifs annuels en objectifs pour le trimestre, puis je divise encore cette liste en actions à faire pendant le mois. De cette manière, je m'assure de bien prendre en compte la suite d'actions à répartir sur l'année, et de bien garder en tête les nouvelles habitudes à tenter de mettre en place l'une après l'autre au fil de l'année.

Par exemple, pour reprendre l'objectif d'envoyer un manuscrit à des éditeurs, je vais découper de la sorte :

  • Janvier : relire le brouillon et les retours des alpha lecteurs
  • Février : établir un plan de corrections par chapitre
  • Mars à juin : corriger 5 chapitres par mois
  • Juillet : relire le manuscrit corrigé pour les répétitions, lourdeurs etc.
  • Août et septembre : envoyer le manuscrit à relire à des volontaires bêta-lecteurs
  • Octobre : corriger à nouveau avec les retours des bêta lecteurs
  • Novembre : établir un synopsis de soumission, un pitch et mettre le document en forme
  • Décembre : sélectionner les éditeurs et envoyer le manuscrit aux 5 maisons choisies

Enfin, je note tous ces objectifs et toutes ces étapes dans mon bullet journal, que je consulte quotidiennement pour organiser mon travail. Cette dernière étape est importante : pour atteindre vos objectifs, il vous faut les consulter régulièrement, sur un support que vous avez tendance à déjà consulter régulièrement, sinon vous risquez de vite les oublier...

Le futur : résumé des objectifs de l'année à venir

Pour résumer ce dernier article de la mini-série point de fin d'année, voici ce que vous pouvez faire si vous souhaitez établir vos objectifs pour l'année à venir :

  • Rassemblez les leçons tirées du passé, votre pourquoi et les grands thèmes qui vous tiennent à cœur cette année
  • Découpez chacun de ces thèmes en grands objectifs qui sont intrinsèques, concrets, et réalisables en un an
  • Ensuite divisez ces objectifs en listes d'actions réalisables ou d'habitudes
  • Répartissez ces actions et habitudes sur les douze mois de l'année
  • Enfin, notez tous ces objectifs avec leur emplacement dans l'année sur un support (carnet, ordinateur...) qui vous permettra de vous y référer régulièrement lorsque vous allez noter votre liste de tâches du mois, de la semaine ou de la journée.

En bonus : si vous trouvez cet exercice de mise en place d'objectifs trop laborieux mais que vous souhaitez quand même donner une impulsion à votre année, choisissez-vous un thème. Lisez l'article de l'année dernière sur le sujet si vous souhaitez en savoir plus.

Pour l'année 2018, mon thème est l'audace.

————

Voilà, c'est tout pour la mini-série "point de fin d'année" sur la nife en l'air! J'espère que ces pistes de réflexion vous ont été utiles pour réfléchir à l'année qui arrive. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter. Et vous, quel est votre pourquoi, quels sont vos grands thèmes et vos objectifs pour 2018? Si vous voulez en savoir un peu plus sur mes objectifs de l'année et voir une application concrète de la mini-série, gardez une oreille sur le podcast Bulles Nomades !