C-inspirations-ete-2018.jpg

Je reviens aujourd'hui avec la deuxième édition des inspirations de saison avec ce qui m'a touchée, fait réfléchir, amusée et inspirée cet été. J'ai l'impression que la première édition vous a plu, donc j'ai décidé de continuer ce petit rendez-vous trimestriel. J'espère que vous découvrirez, vous aussi, des choses qui vous intéressent !

Philosophie de vie : le podcast "Être soi" par Julie du blog Kinoko

Ça y est, les podcasts sont en train de bien décoller dans la sphère francophone, et j'en suis ravie! Cet été, j'ai découvert le podcast de Julie, dont j'avais découvert la chaîne Youtube il y a quelques années, mais où elle parlait essentiellement de cosmétiques asiatiques, ce qui n'est pas dans mes centres d'intérêt. Depuis, elle a quitté son emploi et lancé son activité à son compte. Et comme vous l'aurez deviné par le titre de son podcast, son activité tourne autour du développement personnel et de l'introspection.

Je n'ai pas encore écouté tous les épisodes publiés sur son podcast, mais ceux que j'ai découvert m'ont beaucoup plu. Outre le fait que je me retrouve beaucoup dans son parcours professionnel, ses aspirations et ses questionnements, je suis vraiment contente d'avoir trouvé une voix authentique et pétillante autour de ces sujets de philosophie de vie qui me tiennent à cœur.

Vous pouvez écouter le podcast Être soi via les app de podcast ou sur le blog Kinoko.

Lecture : Indéterminés, par Samantha Bailly

Indéterminés clôt une trilogie contemporaine sur les jeunes et le monde du travail : dans les Stagiaires, Ophélie Dubois débarquait de sa Bretagne natale pour découvrir le milieu de l'open space parisien et des stages de fin d'études, avec le bon et l'incertitude. Dans À durée déterminée, six mois plus tard, Ophélie décrochait son CDD et découvrait le monde de l'entreprise une fois de l'autre côté de la barrière, sans la bande de copains et avec la pression de décrocher un CDI à la fin.

Dans Indéterminés, Samantha Bailly fait un bond de cinq ans et aborde un sujet cher à mon cœur : la quête de sens. Ophélie approche la trentaine, elle est en CDI et elle a même décroché le titre de directrice de la communication. Mais sa boîte se fait racheter par un géant du jeu vidéo et elle se trouve bientôt en dilemme entre les ordres qu'on lui donne et ses valeurs propres.

Je suis impressionnée par la manière dont Samantha Bailly a réussi à capturer les émotions, la ligne de vie des questionnements que l'on peut se poser lorsque, après des années dans le monde du travail, on se demande ce qu'on fait là, si loin de soi. Une lecture qui a rappelé une valse d'émotions et de questions que j'ai moi-même connues avant de plaquer mon propre CDI. Et un rappel, deux ans après, de l'importance d'avancer sur un chemin qui me correspond et de rester en accord avec mes valeurs et avec qui je suis.

Introspection : que ferait votre moi idéal?

L'autre jour, alors que je m'octroyais une séance au hammam, j'ai croisé une jeune femme qui me ressemblait. Mais avec quinze kilos de moins et un air beaucoup plus serein sur le visage. Alors qu'elle méditait en silence, je me suis demandée qui est la Florie idéale, celle que j'aspire à être? Est-ce avec quinze kilos de moins ? Une approche plus zen de la vie ? Des romans publiés ? Un appartement mieux rangé ? Des habitudes d'achat encore plus intentionnelles que maintenant ?

C'est un exercice intéressant d'imaginer quelle personne on aurait envie d'être, dans ce futur indéterminé où tout se passe idéalement. Mais à ce moment-là, en observant cette inconnue à qui j'ai involontairement prêté les traits de mon moi idéal, j'ai eu une autre idée. L'idée de me poser la question suivante : si la Florie idéale se retrouvait dans mon corps et dans ma vie, ici et maintenant, que ferait-elle? Cette Florie ancrée, confiante, assurée et bienveillante, comment réagirait-elle face à ce qui m'inquiète en ce moment? Quel type de décision prendrait-elle ? Comment gèrerait-elle ses émotions?

J'avais envie de partager cette prise de conscience avec vous, parce que je trouve que ça change tout. Si nous voulons devenir notre moi idéal dans le futur, ne faut-il pas commencer à l'inviter dans notre vie présente? Alors, j'ai listé les qualités de la Florie idéale. Non pas un être lisse et parfait, car nous sommes humains, et je continuerai à ressentir des émotions et faire face à des difficultés. Mais une liste de caractéristiques, d'émotions, d'attitudes que je souhaite développer pour moi-même, et qui seraient naturelles pour la Florie idéale. Enfin, armée de ce portrait, qui est un moi plus authentique et épanoui, je peux l'inviter dans ma vie quotidienne. Avant de réagir : que ferait la Florie du futur?

Slow : les listes d'instants fugaces

Récemment, je me suis penchée à nouveau sur les Notes de chevet, écrites il y a plus de mille ans par la dame de cour Sei Shônagon au Japon. Avec une incroyable avance sur son temps, Sei Shônagon célébrait la présence à l'instant et les plaisirs minuscules du quotidien à travers de courts essais et des listes de petits détails ordinaires qui font le sel de la vie. L'odeur de l'herbe sous les roues de la carriole, le disque lumineux de la lune sous le ciel d'encre, le goût du premier fruit mûr de l'année…

Ces listes sont une collection d'images, de sensations, d'instants éphémères qui, si nous prenons attention à les remarquer, cultivent notre gratitude et notre appréciation de l'instant présent. Et si vous vous prêtiez à l'exercice, vous aussi? Trouvez les détails qui émaillent un moment de votre journée et faites-en une courte liste. Une balade sous les marronniers parisiens, les détails d'une matinée fraîche au volant dans les bouchons, la lenteur du dimanche matin…

J'ai décidé de consacrer un carnet de mon Traveler's notebook à ce type de textes personnels : listes et courts essais qui célèbrent les plaisirs minuscules de la vie quotidienne. Si le cœur vous en dit, je vous invite à rejoindre l'aventure !

Q&A : été 2018 sur les bulles nomades

Pour accompagner ce partage trimestriel, j'ai pris les questions les plus récurrentes ou pertinentes à partager avec l'ensemble des auditeurs et auditrices des Bulles Nomades, et j'y réponds dans la bulle d'aujourd'hui.

Listen to "064 | Q&A #2 : été 2018" on Spreaker.

Questions :

  • Sur être soi quand on ne s'est pas écouté jusque là et qu'on a atterri dans un travail qui ne nous convient plus : que faire quand les obligations de la vie ne nous permettent pas de tout quitter?
  • Sur l'expression "devenir la meilleure version de soi-même"
  • Sur les objectifs intrinsèques versus des aspirations qui ne dépendent pas seulement de nous-mêmes
  • Est-ce que la peur nous détourne de nos valeurs?
  • Un conseil d'une auditrice pour trouver vos valeurs

————

J'espère que cette série d'articles trimestriels vous plaît. Si vous avez, vous aussi, découvert des ressources et des idées qui vous ont inspirés cet été, n'hésitez pas à les partager avec la communauté de la nife en l'air. En attendant, j'espère que vous passez une bonne journée ou une excellente soirée, et à la prochaine !