O-ajuster-objectifs-organisation.jpg

Au moment de la publication de cet article, le dernier trimestre de l’année vient de commencer. Si vous avez établi des objectifs annuels, c'est la dernière chance de prendre le temps de les accomplir. J'aime le dernier point trimestriel de l'année, parce que c'est l'occasion de faire le point sur ce qui a été fait jusque là, si des buts ont changé et pourquoi, s’il y a eu des difficultés et comment les surmonter.

Je ne sais pas pour vous, mais depuis que j'ai établi mes objectifs pour 2018, beaucoup de choses ont changé. J'ai notamment déménagé cet été, ce qui a retardé plusieurs objectifs fixés en début d'année. En plus, après deux semaines de vacances propices à l'introspection début septembre, j'ai pris la décision d'accorder davantage de place à l'écriture, et à mon identité d'écrivaine et d'artiste, dans ma vie.

Du coup, lorsque le point trimestriel de début octobre est arrivé, je me suis rendu compte qu'il fallait que j'ajuste mes objectifs pour la fin d'année. Et je me suis dit que ce serait intéressant de partager ce processus avec vous aujourd'hui.

Ajuster les buts et objectifs

En neuf mois les choses changent. Si vous avez fixé des ojectifs annuels en janvier et que vous lisez ces lignes plusieurs mois après, certaines circonstances ont peut-être changé pour vous entre temps. À noter que si vous lisez cet article après la période de sa pulication, la réflexion reste valable quel que soit le moment où vous faites un point sur l'avancée de vos projets. Je pense que c'est important pour mener une initiative au bout de savoir ajuster nos objectifs concrets en fonction de la réalité de notre vie maintenant.

Un autre point que je pense important de soulever, c'est que ce n'est pas un échec d'ajuster ses objectifs et de ne pas tenir la date initiale. Il est tout à fait naturel que la vie quotidienne évolue : nos envies et nos priorités évoluent, nous pouvons avoir un contretemps ou une opportunité imprévue qui nous arrive, etc. Au contraire, je pense que la capacité à ajuster la trajectoire en cours de route est indispensable pour arriver au bout de nos projets.

Des idées pour ajuster vos objectifs et projets

Quand vous ferez votre prochain point sur vos objectifs, que ce soit vos projets de vie en général ou liés à un aspect ou projet en particulier, je vous invite à vous poser les deux questions suivantes :

  • Ces objectifs sont-ils toujours pertinents ? (Si non, c'est le moment de les changer ou les adapter aux nouvelles circonstances)
  • Ces objectifs sont-ils tenables sur le temps imparti? (Si non, c'est le moment de prioriser ce que vous voulez faire d'ici la fin de l'année, et répartir le reste sur une période de temps plus large)

Par exemple, j'avais dans mes objectifs de finir de corriger le livre sur la simplicité urbaine et de l'envoyer à des éditeurs d'ici fin 2018. Mais j'ai trois projets de fiction en parallèle, et ce n'est pas réaliste de tout terminer cette année. J'ai donc décidé de prioriser la fiction et de reporter la finalisation du petit livre de simplicité urbaine au début de 2019, où j'en profiterai pour passer du temps à retravailler un peu le site Simple & Cité qui ne sert qu'aux notes de l'émission de podcast pour l'instant.

Remettre à plat le système d'organisation

Là, je vous propose de parler non plus du contenu (les buts) mais des outils : comment vous êtes organisé(e)s au quotidien pour découper ces objectifs en tâches et les répartir dans votre emploi du temps. J'aime faire cette mise à plat dans cette période de l'année pour deux raisons :

  • De nouveaux outils d'organisation sortent entre la rentrée de septembre et la nouvelle année calendaire
  • Je peux implémenter de nouvelles idées et les tester pendant les trois derniers mois de l'année avant de décider ce que j'adopte pour l'année suivante

Bien sûr, il n'y a aucune règle pour quand vous réfléchissez à votre système d'organisation, à vous de décider ce qui fonctionne le mieux pour vous. Par exemple, je n'hésite pas à faire des ajustements tout au long de l'année quand je tombe sur des idées qui pourraient me convenir ou quand je fais face à des problèmes avec le système actuel.

Mais j'aime prendre le temps consciemment de faire une petite revue de mon système d'organisation autour de septembre-octobre chaque année. Il y a deux ans, c'est à cette période que j'avais adopté le bullet journal par exemple.

Le système de blocs de temps

Je vais terminer cet article en vous donnant un exemple concret de nouveau système que j'ai décidé de tester ces trois derniers mois de l'année. Un souci que j'ai détecté avec mon système d'organisation actuel, c'est que je n'arrive pas à voir clairement combien de temps je passe sur chaque activité qui occupe mes journées. Pour rappel, je suis à la fois autrice de fiction, chroniqueuse de livres de science-fiction et fantasy, podcasteuse et chargée de communication indépendante. Ça fait beaucoup d'activités à caser dans la semaine.

Vous rencontrez peut-être ce problème si vous avez plusieurs activités comme moi, ou simplement si vous souhaitez consacrer du temps à des projets personnels en-dehors des heures de travail par exemple. Pour rééquilibrer le temps que je souhaite consacrer dans ma semaine à chacune de ces activités, j'ai décidé de tester le système de "blocs de temps" proposé par le Youtuber Matt Ragland (en anglais).

L'idée est de noter, dans la page hebdomadaire, 10 jauges de 4 heures pour représenter les 40 heures de travail (ou d'autres durées en fonction du temps que vous souhaitez organiser), et de noter combien de blocs de 4 heures vous consacrez à quel type d'activité. Là, le but n'est pas d'être exhaustif sur le détail des tâches (elles sont notées dans un système de gestion de tâches - agenda, bullet journal, app…) mais de choisir à l'avance combien de temps consacrer à chacune de ces activités.

bujo-10blocks.jpeg

Dans cette double-page, j'ai les dix blocs de temps sur la gauche (je vais les assigner à une activité en la notant sur la gauche), et sur la page de droite, je vais reporter mes rendez-vous et mes tâches quotidiennes.

Et au fil de la semaine, il s'agit de remplir les jauges à mesure qu'on y consacre les heures allouées. L'idée, c'est qu'une fois la jauge dédiée pleine, on arrête de passer du temps sur ce sujet-là afin de se consacrer à d'autres sujets importants.

Par exemple, j'ai identifié que je consacre trop de temps à tout ce qui est blog et podcast, et pas assez à l'écriture. Donc, une fois ma jauge dédiée au blog et au podcast remplie, je suspends mes activités et je passe à l'écriture. De cette manière, ça permet de rééquilibrer le temps que je décide consciemment de consacrer à chaque activité.

Je vais tester ça dans mon bullet journal dans les trois mois qui viennent, et si le sujet vous intéresse, je vous en reparlerai plus en détail avec mon retour d'expérience début 2019.

Le petit carnet de la vie

Pour faire suite à ce sujet de l'ajustement de l'organisation, je vous présente dans la bulle nomade de la semaine une nouvelle habitude que je teste en fin de journée : le petit carnet de la vie.

Listen to "065 | Tenir les habitudes" on Spreaker.

Ressources :

  • Abbaye de Sénanque (lieu ouvert aux visites en Provence) où vivent des moines cisterciens
  • Les "trackers d'habitude" sur le bullet journal (vous pouvez chercher sur google ou pinterest pour voir des exemples)
  • Mon carnet avec couverture en cuir vient de Paper Republic si vous êtes curieux
  • D'autres habitudes : affirmations, visualisation...

————

Et vous, comment se présente le trimestre à venir? Avez-vous ajusté vos objectifs et/ou votre système d'organisation au cours de l'année? Si vous menez un projet personnel ou une activité artistique en parallèle de votre travail, comment organisez-vous votre temps pour laisser de l'espace à votre projet?

Photo d'introduction par wu yi via Unsplash