Dirk-Gently.jpeg

Aujourd'hui, je reviens avec une série télévisée pour la découverte de la semaine : Dirk Gently's Holistic Detective Agency. On quitte le domaine du polar britannique pour un peu de science-fiction comique, décalée et absolument indispensable à vos longues soirées d'hiver. Créée pour BBC America par Max Landis, Dirk Gently est basé sur le personnage éponyme de l'auteur Douglas Adams. Celui qui a écrit Le guide du voyageur galactique, un cycle de livres majeur de la culture populaire en matière de science-fiction.

Alors que Todd Brotzman (Elijah Wood) s'apprête à vivre une autre de ces journées ordinaires, il tombe sur un drôle de type d'origine britannique qui se prétend "détective holistique". C'est-à-dire qu'il suit les signes envoyés par l'univers pour résoudre ses enquêtes. Une rencontre qui va déclencher une série d'événements qui impliquent un meurtre, une disparition, l'armée, le FBI, et la promotion de Todd au rang d'assistant contre son gré. Entre autres.

Vous aimerez si: Vous aimez les ambiances décalées (voire absurdes), les personnages hauts en couleurs, la science-fiction en mode fantastique contemporain, la culture populaire de l'imaginaire et un scénario drôlement bien ficelé derrière l'apparente légèreté de ton.

Enquêtes holistiques

Pour moi, la force principale de cette série, ce sont ses personnages. Dirk Gently, qui n'est pas sans rappeler le Docteur (Doctor Who), débarque dans la vie de Todd sans prévenir avec sa bonne humeur, sa logique étrange et ses secrets. Un détective qui mène l'enquête sans savoir où il va, en suivant les signes de l'univers, ce n'est pas banal.

Todd, l'assistant qui commence en subissant toutes ces absurdités, commence à changer au fil des épisodes pour finalement devenir tout aussi attachant que le reste de l'équipe hétéroclite. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, entre la garde du corps dont la confiance s'effrite sans crier gare, le militaire aussi agréable à regarder qu'il est bête, le méchant qui rappelle un soixante-huitard sur le retour, la soeur victime d'une maladie des plus étranges, l'assassin holistique (si si...)...

C'est un véritable régal de voir tous ces personnages hétéroclites (et parfois franchement incompatibles) se rencontrer et interagir, le tout gouverné par une logique inhabituelle mais implacable.

Derrière l'humour, une histoire bien ficelée

Je ne vais pas vous révéler le principe du scénario, ce serait vous gâcher la surprise. Mais ce que j'ai vraiment apprécié, c'est la cohérence globale de l'histoire malgré l'univers décalé et comique dans lequel la série baigne. Par exemple, le côté exagéré des personnages ne les empêche pas d'être attachants et de susciter l'empathie. L'enquête en elle-même est très bien ficelée et chaque absurdité est finalement expliquée de manière tout à fait cohérente.

En d'autres termes, l'humour de la situation n'empêche pas de s'immerger dans l'univers, de vouloir voir la suite, de nous attacher aux personnages et de vouloir connaître le fin mot de l'histoire. J'ai dévoré toute la première saison, disponible sur Netflix en France depuis décembre dernier, en quelques jours à peine.

Enfin, celles et ceux qui apprécient la culture populaire des genres de l'imaginaire seront ravi.e.s de retrouver quelques ingrédients classiques, repris à la sauce comique, des différents genres de la science-fiction: entre les savants fous, les sectes étranges, les opérations secrètes de l'armée, les personnes aux pouvoirs mystérieux, les machines aux applications extraordinaires facon steampunk/merveilleux scientifique...

La Nife a dit...

Je n'ai pas lu les livres de Douglas Adams dont la série est tirée, mais l'univers tel qu'il est retranscrit pour la télévision est riche, plein d'imagination et d'humour tout en restant cohérent. Le genre de la série ; une science-fiction contemporaine façon fantastique, avec des touches d'enquêtes, des personnages déjantés et une ambiance décalée ; est tout de même assez particulier et ne plaira sans doute pas à tout le monde.

Mais pour les amateurs d'imaginaire, vous ne serez sans doute pas déçu.e.s! Un autre élément que j'ai beaucoup apprécié dans cette première saison de Dirk Gently, c'est le message, peut-être involontaire, qui s'en dégage : celui de quitter un quotidien que l'on vit en mode automatique pour ouvrir les yeux sur la vie et les opportunités qu'elle offre. Tout ceci est bien sûr abordé sur le ton de la dérision, et peut-être que ce n'est que moi qui projette mes propres valeurs sur les intentions de l'auteur, mais j'ai apprécié cette vision sous-jacente de la vie.

En bref, tous les ingrédients d'une bonne série sont réunis avec Dirk Gently. Personnages attanchants, scénario bien ficelé, une légèreté qui permet de passer un bon moment tout en restant immersif...  Même la fin laisse quelques portes ouvertes pour une deuxième saison qui, j'espère, viendra vite!

Dans le même genre: Doctor Who