Physalis.JPG

Il faut prendre conscience de la valeur du temps. La vie passe extrêmement vite. Le temps est comme de l'eau que l'on ne peut empêcher de couler entre nos doigts.

— Matthieu Ricard

Plus j'avance dans l'âge adulte, plus je me rends compte à quel point le temps est la véritable denrée rare de notre vie. Nous vivons dans une société où l'argent est placé comme valeur suprême. La majorité de nos choix, nos priorités, notre vision de la réussite viennent de cette valeur de l'argent, fondement de la société de consommation.

Après tout, il nous faut un emploi, me direz-vous. Il faut bien gagner de l'argent. Pour le dépenser. Mais le but de la vie doit-il être de devenir aussi riche que possible?

Je me demande si cette vision des choses, qui place l'argent au centre de tout, ne nous détourne pas de ce qui compte vraiment pour nous, les valeurs humaines, du partage, de la créativité...

Certains d'entre nous parviennent à gagner beaucoup d'argent. Qu'en font-ils? Ces larges revenus les rendent-ils heureux? Je gagne plutôt bien ma vie, même si mon salaire est modeste par rapport à d'autres. Il remplit son rôle de me maintenir au chaud, sous un toit, dans un confort matériel certain. Mais me rend-il heureuse? Non.

Aujourd'hui, la valeur la plus précieuse à mes yeux n'est pas l'argent, mais le temps. De m'accomplir. D'être avec ma famille et mes amis, de créer, monter des projets, m'engager... En d'autres termes, le temps de faire ce qui me rend heureuse.

Vous pouvez mesurer la richesse en termes du montant que vous avez sur votre compte en banque, ou bien vous pouvez mesurer votre richesse en termes de combien de temps libre vous disposez pour penser, pour contempler, et pour être simplement conscient.

— via actualized.org (traduction maison)