Snow-train.jpg

Nous vivons dans un monde pressé. Livraisons 24h, réductions jusqu'à ce soir uniquement, avant-première, précommandes, nous sommes nourris d'instantanéité, d'urgence et de vitesse. Nous avons tant été habitués à obtenir tout, tout de suite, que nous en oublions que certaines choses prennent du temps, nécessitent une certaine maturation. Nous avons oublié la patience.

Dans le domaine du développement personnel, les livres pulullent sur "les dix clés du bonheur" et autres ouvrages qui promettent une résolution immédiate, un bonheur instantané. Idem pour les livres de santé et d'entretien physique, perte de poids rapide, biceps taillés en un rien de temps, formules magiques et remèdes miracles.

Pourtant, ne faut-il pas du temps pour bâtir de solides fondations? Pour réfléchir sur soi et sur le monde? Pour porter un projet, construire une carrière?

Quelles sont les conséquences de cet oubli généralisé de patience ? Nous picorons. Nous commençons un régime et reprenons le poids perdu illico pour n'avoir pas eu la patience de changer nos habitudes alimentaires et sportives petit à petit. Nous testons la méthode de méditation, le yoga, la soprhologie, un nouveau mouvement, parfois amené sur un plateau par le marketing, avant de se décourager devant l'absence de résultats immédiats et de passer à autre chose.

Les projets personnels? Beaucoup de rêves, quelques tentatives, souvent avortées. L'introspection? Un week-end à la campagne devrait suffire, non? Ou un stage "low-tech"? Pourtant, la construction de soi se fait dans la lente réalisation des choses. Alors, ça ne marche pas, alors on laisse tomber. On tâte de tout, on touche, on essaye, on change, on repart dans une autre direction. Une vague à la surface, superficielle, rapide, immédiate. Sans jamais toucher le fond des choses.

Et pourtant, si on se souvient que patience et longueur de temps sont les fondations sur lesquelles nos rêves s'étendent, où serons-nous dans dix ans? Alors, patience. Pensons à la prochaine pierre à poser sur le chemin, plutôt que d'installer un unique pavé dans les champs en espérant se voir matérialiser une autoroute, tout de suite, dans l'immédiat.

Source de l'image: tumblr