D-Wasmund-Do-Less-Get-More.jpeg

Aujourd’hui, je vais vous présenter un livre que j’ai trouvé par hasard à l’aéroport et qui pourrait bien rentrer dans ma courte liste des grands favoris de non-fiction. Le thème ? Comment simplifier sa vie et trouver le temps pour ce qui compte vraiment.

Titre : Do less, get more (faites moins, obtenez plus)
Auteur : Sháá Wasmund
Date de publication : 2015 (2016 pour la version penguin)
Genre : Non-fiction, réussite/développement personnel
Éditeur : Penguin (collection « life »)

« Votre vie ressemble-t-elle à ce que vous imaginiez, ou bien la réalité est-elle plus stressante que prévu ? » demande la quatrième de couverture. Dans cet essai, Sháá Wasmund suggère de simplifier notre vie et nos priorités afin de libérer du temps pour nos véritables rêves, nos aspirations et les projets qui nous tiennent à cœur.

Un livre pour… Les personnes qui ont l’impression de ne pas avoir le temps pour ce qui compte vraiment ; celles et ceux qui se sentent stressé.e.s ou qui ont l’impression de mener une vie éloignée de leurs véritables aspirations. Et les personnes qui parlent anglais : le livre n’est pour l’instant pas traduit.

Pour une vie plus simple

Do less, get more est un livre sur la simplicité. Mais on n’y parle pas de murs blancs ou de la manière de plier ses chaussettes. Le sujet, c’est de simplifier notre emploi du temps, nos engagements, les pensées et les peurs qui aspirent notre temps et nous empêchent de nous consacrer à ce qui compte vraiment.

Dans la première partie du livre, Sháá Wasmund dresse le portrait de nos vies stressantes et explique comment nous pouvons être paralysé.e.s par nos peurs ou endormi.e.s par la routine. Elle propose de se poser cinq minutes pour se demander à quoi nous aspirons vraiment dans notre vie, et quelles sont les étiquettes ou les peurs qui nous empêchent de croire cette aspiration possible.

En fait, il s’agit exactement du type de simplicité dont je parle sur la nife en l’air : celle où on ralentit le rythme, ou on prend le temps de s’écouter, où on se réveille de ce mode semi-automatique dans lequel nous sommes tous plongés par le stress et les obligations quotidiennes pour se demander où on est vraiment en train de mener notre barque, et si c’est le chemin que l’on souhaite suivre.

Qu’est-ce qui compte vraiment ?

Comme n’importe quel plan, il est impossible de faire de la place dans votre vie pour vos aspirations si vous ne savez pas ce que vous voulez. Dans une deuxième partie, Sháá Wasmund pose la question de ce qui importe vraiment dans la vie. Avec des thèmes, des outils, des exemples et quelques exercices, elle propose des pistes concrètes pour y voir plus clair.

Elle y parle de bonheur et des besoins humains, de ce qui nous fait vibrer, de rêves et de loisirs d’enfants. Elle donne des conseils précieux, comme le fait de se concentrer sur nos propres progrès au lieu de se comparer à d’autres, de pratiquer la gratitude ou encore de se focaliser sur un nombre plus petit d’objectifs de manière à vraiment y consacrer du temps.

Bien sûr, le livre donne ensuite de nombreuses pistes concrètes pour amener des changements dans votre vie, une fois que vous avez déterminé ce qui compte pour vous, quels projets vous avez envie de mettre en place ou quels changements vous avez envie d’implémenter.

Toutes ces pistes partent de la même philosophie : choisir intelligemment où diriger votre temps et votre énergie, au lieu de vouloir être partout. Dans la quatrième et dernière partie du livre, elle aborde même des idées très concrètes pour simplifier notre vie et faire de la place pour ce qui compte : de la détox des réseaux sociaux au désencombrement, tout pour limiter les distractions et se focaliser vraiment sur ce qui est important.

La nife a dit…

Ce que je trouve intéressant avec Do less, get more, c’est que le livre parle exactement de la simplicité telle que je l’envisage, et des bénéfices qui me semblent les plus importants lorsque l’on mène une vie simple : en éliminant le superflu, on fait de la place pour ce qui compte vraiment.

Que ce soient les objets bien sûr, mais aussi la manière de passer notre temps, avec qui, jusqu’à remettre en question la vie que l’on mène et les rêves que l’on a mis en sourdine sur l’autel du stress et de la peur du chômage ou de la pauvreté.

En fait, on pourrait presque dire que le livre contient tous les enseignements que j’ai trouvés intéressants dans Réfléchissez et devenez riche, de Napoleon Hill, mais sans le côté recherche de fortune pécuniaire ni l’apologie du « self made man » façon rêve américain.

Après tout, Sháá Wasmund y parle de trouver son désir profond, l’ambition réelle que l’on a pour notre vie. Elle parle aussi des peurs qui nous retiennent. Elle va même plus loin que Hill puisqu’elle donne des outils pour trouver cette aspiration. Ensuite, elle parle de comment focaliser toute notre énergie de manière à faire de la place pour ce qui compte et réaliser ces aspirations. Et contrairement à Hill, elle ne se focalise pas sur la création d’une entreprise et la poursuite de la fortune. Elle parle de « ce qui compte vraiment pour nous ». La réponse sera unique pour chacun.

Enfin, je trouve ce livre très positif. Sháá Wasmund y parle de simplifier, mais aussi de ralentir et se reposer, de ressentir de la gratitude, de trouver de l’énergie dans les petits plaisirs de la vie et d’être capable de donner à autrui en étant plus en phase avec nous-même.

En bref, si vous vous retrouvez dans cette envie de ménager plus de temps dans votre quotidien pour ce qui compte pour vous, si vous aspirez à mener une vie moins stressante et plus authentique, alors je ne peux que vous conseiller de lire ce livre, si vous parlez anglais. Je vous dirais même que vous pouvez laisser Napoleon Hill et lire Sháá Wasmund à la place…

Et si vous ne parlez pas anglais, ne vous inquiétez pas. Vu le sujet traité dans ce livre et les pistes proposées, vous trouverez de nombreux billets sur la nife en l’air qui traitent de ce type de simplicité qui mène à une vie plus épanouie et pleine de sens. Si le livre est traduit en français, je vous en reparlerai !