Laine-Shaya.jpg

Titre: L'Opéra de Shaya
Auteur: Sylvie Lainé
Date de publication: Avril 2014
Genre: Science-Fiction

So-Ann est née dans un vaisseau spatial et ne se sent jamais vraiment chez elle sur les planètes qu'elle visite. Un jour, elle entend parler de Shaya, une planète où la faune et la flore seraient en total empathie avec les visiteurs, et décide de s'y rendre. Trouvera-t-elle là le lieu rêvé qu'elle espère tant? Que cache cette mystérieuse planète?

Cette novella est accompagnée de trois autres nouvelles de science-fiction, toutes dans le genre du space opéra.

Un livre pour... Les amateurs d'histoires poétiques, empreintes d'émotions et de questionnements sur la nature humaine, les voyageurs et les explorateurs, les rêveurs, les amateurs de rencontres étranges et enrichissantes.

Sylvie Lainé est professeur en sciences de l'information et de la communication à l'université, et écrit depuis trente ans. Essentiellement nouvelliste, l'Opéra de Shaya est l'une de ses rares novella et s'accompagne de trois autres nouvelles de science-fiction: Grenade au bord du ciel, Petits arrangements intra-galactiques et Un amour de sable.

Space opéra poétique

Lorsqu'on parle de science-fiction, a fortiori de space opéra, on pense souvent à la hard SF inaugurée à l'époque par Isaac Asimov et sa série Fondation par exemple. On pense space op militaire, mondes hyper technologiques et conquête spatiale. L'univers de Sylvie Lainé est bien différent, et montre le potentiel de la SF, la diversité des univers et des ambiances que l'on peut en tirer.

Le space opéra de Sylvie Lainé est presque poétique. Il y est question de rencontres, de nature humaine, de rêves et d'émotions. L'Opéra de Shaya parle de relations entre des êtres profondément différents, mais aussi d'aspirations, de trouver sa place dans le monde. On y retrouve le côté poétique de la découverte, de l'émerveillement de ces voyages extraordinaires qui ne sont pas sans rappeler la science-fiction d'antan, merveilleuse et inquiétante.

Rencontres

À travers ses histoires, Sylvie Lainé nous parle de rencontres, d'interactions. Alors que So-Ann arrive sur la planète Flog6 au début de l'Opéra de Shaya, on vit la rencontre entre la nomade et les sédentaires, la difficulté à s'adapter à des codes sociaux qui ne lui appartiennent pas. Puis sur Shaya, c'est la rencontre entre espèces différentes. Comment communiquer alors? Comment s'adapter? Peut-on se sentir en harmonie dans un environnement en empathie avec ses visiteurs?

Les nouvelles du recueil parlent aussi de rencontres, chacune à leur manière. Que contient donc la grenade au bord du ciel, trouvée en orbite par une équipe d'exploration? Dans Petits arrangements intra-galactiques, il s'agit d'aide mutuelle entre espèces aux besoins différents, et un amour de sable conte la rencontre entre deux espèces qui ne peuvent communiquer.

Toutes ces rencontres que nous fait vivre Sylvie Lainé sont une belle manière de parler de relations et de nature humaine, à travers la rencontre imaginée entre humains et espèces étranges, les voyages en lieux lointains aux moeurs inconnues. N'est-ce pas aussi une belle manière de conter la science-fiction?

PS: Ce que j'en ai appris pour mon écriture

Sylvie Lainé utilise un genre (SF, Space Opéra) pour partager sa sensibilité et ses questionnements. Elle se détourne de la hard SF, qu'elle serait probablement capable d'écrire, et des codes du genre pour nous emmener dans son univers poétique et étrange. L'Opéra de Shaya est une belle preuve que l'on peut faire ce que l'on veut d'un genre littéraire, y apporter sa propre patte.

L'Opéra de Shaya est la lettre L du Challenge ABC Littératures de l'imaginaire 2016.

challengeABC2016.jpg