Listen to "Bulles Nomades" on Spreaker.

Dans cet épisode, on se parle de la quête du bonheur : est-ce vraiment un objectif réaliste et souhaitable de chercher à être "heureux"? Et je vais vous présenter le concept d'Eudaimonia, qui vient de la Grèce Antique et pourquoi il est, pour moi, plus intéressant à poursuivre que le concept de bonheur.

La pression du bonheur

Une idée simpliste du bonheur, c'est d'aspirer à tout le temps sourire, être dans la joie, le plaisir et l'allégresse sans jamais ressentir d'émotions négatives. Le problème de cette vision du monde, c'est qu'on peut se retrouver à culpabiliser quand on est triste, en colère, quand on doute etc. Parce qu'on devrait être tout le temps heureux, non?

Pourtant, c'est un idéal inatteignable : toutes les nuances d'émotions que l'on ressent au cours d'une vie font partie de la complexité de la nature humaine. Et la pression du bonheur permanent peut amener à rejeter toutes ces émotions qui pourtant font le sel de la vie.

Eudaimonia : une solution?

Eudaimonia, ou eudémonisme, est un concept philosophique issu de la Grèce antique qui s'apparente à la notion de bonheur. Mais les différences principales entre eudaimonia et le "bonheur permanent" sont :

  • Avec eudaimonia, on se concentre sur l'accomplissement et l'épanouissement à long terme, plutôt que sur la recherche de plaisir permanent
  • Deux éléments participent à ce sentiment d'accomplissement : le fait de suivre ce qui donne du sens à notre vie, mais aussi le fait de vivre en accord avec des valeurs, une éthique, une morale qui va au-delà de l'égoïsme et s'intéresse à l'humanité dans son ensemble

Cette notion philosophique est beaucoup plus complexe que ça, mais j'aime l'idée que les émotions désagréables (peur, tristesse, doute, colère...) sont acceptées comme faisant partie de cette recherche d'accomplissement à long terme. Et j'aime l'idée de se fabriquer du sens pour notre propre vie, et de chercher la cohérence entre nos valeurs et nos actions.

Ressources mentionnées

Podcast sur la simplicité volontaire : Simple & Cité

Cette Bulle Nomade sera accompagnée dans la semaine du 20 novembre par un article autour de la notion de cohérence entre nos convictions et nos pensées, paroles et actions.