Listen to "Bulles Nomades" on Spreaker.

Aujourd'hui, on se parle de la notion de gratuité du contenu, et le fait de proposer, ou non, de choses gratuites en tant que personne qui possède une expertise, que ce soit en marge de votre travail principal, ou en tant qu'indépendant ou artiste.

Kif du jour : l'odeur de la peau des mandarines que l'on épluche, réminiscences des douceurs de la saison...

La question du contenu gratuit

Le sujet me vient de deux émissions de podcast : Dans les bouchons, de Priscille Livenais, et Relife, de Mat et Guillaume. Elles posent les questions suivantes : l'existence de contenu gratuit nous empêche-t-elle de proposer des choses payantes puisque tout le monde s'attend à avoir accès à tout gratuitement? Où s'arrête le bénévolat et dans quelle mesure tout travail mérite-t-il salaire?

D'un côté, je m'engage dans beaucoup de choses sans rémunération financière, que ce soit l'associatif, l'échange de bêta-lectures entre auteurs ou autres. Tout ça, ça nourrit des valeurs profondément ancrées en moi, de communauté, de partage, d'échange, de rencontres, d'entraide.

D'un autre côté, je vois beaucoup d'abus de travail gratuit dans le domaine de l'imaginaire, où certains jouent sur la passion pour obtenir gratuitement des choses qui méritent salaire. Par exemple des cosplayers qui passent des heures à confectionner un costume et qui ne sont pas payés sur un événement où tous les autres récupèrent leur part du gâteau. Ou les graphistes à qui certains demandent de créer un logo par exemple sans le payer.

Où est l'équilibre?

Quelques pistes de réflexion de mon point de vue :

  • Demandez-vous pourquoi vous faites ce travail/contenu? Sert-il un objectif à long terme? Vous permet-il des rencontres, de l'apprentissage? Ces avantages non financiers justifient-ils de le faire gratuitement?
  • Demandez-vous pour qui vous le faites? Aider une association qui vous tient à cœur et qui n'a pas de moyens financiers, ce n'est pas la même chose que de faire quelque chose gratuitement pour une entreprise privée qui va en tirer du profit. Le choix dépend de vos valeurs personnelles.
  • Pensez au temps passé sur ce travail : combien de temps cela vous prend-il, et combien de personnes en bénéficient-elles? Si c'est beaucoup de temps pour une seule personnes, peut-être que cela nécessit une valorisation financière.

Le prix de votre travail (et de votre temps), c'est aussi ce qui lui donne de la valeur.

Un exemple : hello nobo

Le trouve que la graphiste Nolwenn a atteint un bel équilibre avec son site Hello Nobo, entre conseils gratuits et utiles sur son blog, ressources, et prestations d'accompagnement et de graphisme payantes.

Ressources mentionnées