Listen to "Bulles Nomades" on Spreaker.

Aujourd'hui, on se parle du livre "Choisir l'optimisme" du chercheur en psychologie positive Shawn Achor. Ou comment repenser notre vision du monde peut nous aider à atteindre nos objectifs...

Kif du jour : Ma super équipe de travail à Varsovie, accueillante, chaleureuse, et généreuse.

Présentation du livre Choisir l'optimisme

L'auteur, Shawn Achor, est chercheur en psychologie positive : un champ de psychologie qui étudie comment un être humain sain peut devenir plus heureux.

C'est donc un livre basé sur des études, des recherches et un raisonnement scientifique.

Pour lui, ce n'est pas le fait de réussir qui rend heureux, mais plutôt le fait d'être heureux et de voir les choses de manière positive qui aide à réussir. Mais alors, comment être plus heureux avant d'atteindre le succès?

Changer votre vision du monde

Shawn Achor explique que le cerveau reçoit des millions d'informations par nos sens à chaque minute, et qu'il ne peut pas toutes les traiter. Ainsi, il choisit de se focaliser sur certaines d'entre elles. Ce que cela signifie :

  • Notre état d'esprit influe sur les informations que le cerveau choisit de retenir (si négatif, le cerveau retient le négatif)
  • Il existe plusieurs perspectives sur la réalité qui sont aussi vraies les unes que les autres

Développer son génie positif, c'est prendre conscience de ces perspectives, et choisir celle qui sera la plus propice à vous ouvrir aux opportunités et à atteindre vos objectifs.

Sa vision de l'optimisme

De nos jours l'optimisme est associé à un certain idéalisme, une naïveté : l'optimiste ne verrait pas les dures réalités de la vie. Pour Shawn Achor, l'optimiste est tout aussi réaliste que les autres. Il a conscience des difficultés, mais il croit en sa capacité à trouver des solutions.

Un optimiste croit que ses actions peuvent avoir un impact sur les choses.

Ainsi, cela donne une résilience et une motivation : tant qu'on n'a pas laissé tomber, on peut y arriver, même si on subit des échecs. C'est l'inverse de la résignation.

L'impact de l'optimisme sur nos vies

En développant notre génie positif, on apprend à voir les opportunités, qui nous seraient passées sous le nez si on se concentrait sur le négatif par exemple. Du coup, en voyant les opportunités, on est davantage à même de les saisir. Alors que si on se concentre sur le fait qu'on n'y arrivera jamais, on verra les signes de difficultés, et on risque de baisser les bras.

Ces opportunités sont là dans la réalité quoi qu'il arrive : l'optimisme ne modifie pas la réalité. Mais c'est avec le bon état d'esprit que votre cerveau est à même de voir ces opportunités au milieu de tous les signaux qu'il reçoit chaque minute.

En gros, la manière dont vous pensez a une influence sur ce que votre cerveau retient, et donc sur votre perception du monde qui vous entoure. Cela rejoint des philosophies plus mystiques comme la loi de l'attraction : l'influence des pensées sur le monde. Mais dans ce livre, la théorie est étayée par un raisonnement scientifique.

Conseils pour voir les choses de manière plus positive

Parmi les conseils donnés dans le livre, celui qui m'a le plus marqué est : pensez à la manière de réussir avant de penser aux issues de secours.

Souvent, on a tellement peur de rater qu'on pense à tous les plans en cas d'échec (les issues de secours) et du coup on oublie de consacrer de l'énergie au plan à mettre en place pour la réussite.

Le conseil de Shawn Achor est de consacrer d'abord du temps au plan A (réussir), et ensuite de réfléchir à un plan B en cas de soucis.

L'optimiste n'est pas une tête brûlée qui fonce sans réfléchir : on peut avoir un état d'esprit positif tout en étant conscient des problèmes éventuels et de leur solution. Mais l'idée est de penser d'abord à la réussite avant l'échec.

Les défauts du livre

On y retrouve les défauts de beaucoup de livres américains : beaucoup de storytelling et de blabla autour de l'égo de l'auteur. Et les exemples de réussite sont beaucoup centrés autour des ventes, de gagner de l'argent, c'est-à-dire le côté très commercial de la culture américaine. Mais il est tout à fait possible de passer au-delà de ces différences culturelles et de tirer de beaux enseignements de ce livre.

Une chose à retenir

Il existe plusieurs perspectives autour d'une même réalité, qui sont toutes aussi vraies les unes que les autres. Choisir l'optimisme, c'est sélectionner la réalité qui sera la plus propice à la réussite. Être optimiste, c'est croire dans notre capacité à avoir un impact sur les choses, croire que vous pouvez faire une différence à votre niveau, croire que vous pouvez trouver des solutions aux problèmes qui se présenteront.

Ressources mentionnées