S-nature-ralentir.jpeg

Nous vivons dans une société où tout s'accélère. Du courrier, nous sommes passés au fax, aux e-mails, puis aux messages instantanés. Nous pouvons tout acheter sur internet et nous sommes prêts à payer plus cher pour être livrés en vingt-quatre heures. Dans le métro, je vois des affiches de sites de rencontre qui promettent l'amour tout de suite. Au travail, l'urgence est maîtresse de la productivité. On nous dit qu'il suffit d'acheter ce produit ou service pour recevoir enfin du bonheur, de l'amour, de la reconnaissance, un sentiment d'accomplissement... Habitué(e)s à cette promesse d'instantanéité, nous ne laissons plus le temps aux choses de se développer à leur rythme. Pourtant, pour ce qui compte vraiment, il faut du temps.

"L'escargot est lent mais il n'est jamais en retard" — Jung-Mok

Il faut du temps pour développer des relations fortes et solides. Pour s'aimer. Pour maîtriser une compétence, un talent, déployer un projet. Pour trouver un équilibre. Pour s'épanouir. Trouver du sens. Apprendre à vivre.

Dans notre empressement, nous oublions de laisser le temps à la vie de se construire. De nous laisser le temps. D'expérimenter, d'échouer, d'apprendre, d'aimer, de profiter de l'ordinaire, de croire en nos rêves. Au lieu de cela, nous vivons les fesses au bord de la chaise, le doigt sur le téléphone, l'esprit empli de l'impatience de voir arriver un futur qui ne peut éclore qu'à son rythme.

Alors, profitez du chemin. Acceptez d'entamer la randonnée, que les choses qui comptent ne sont pas instantanées. Prenez le temps d'apprendre, de comprendre, de vouloir, d'échouer, de se relever, douter, célébrer les victoires, petites et grandes, suer, avoir peur et la surmonter, découvrir, rencontrer et construire... Prenez le temps de vivre!